dimanche 14 août 2016

L'Eté des Festivals : les Plages Musicales de Berck-sur- Mer, annulées !!!!!!

Il y avait une journée Country programmée au cours de ces Plages Musicales, début Août, c'est tant pis pour nous !
Les organisateurs (collectivités, commerçants, en particulier) n'ont pas su satisfaire les demandes de la Préfecture en matière de sécurité.
Soi disant faute de moyens... mais c'est surtout faute de pognon.
Pourtant les dits organisateurs ont moins de scrupules quand il s'agit de récupérer l'argent des estivants qui viennent passer leurs vacances !
C'était mon petit coup de gueule de l'été !

L'Eté des Festivals : Souchez (62), 9éme Edition ...

Neuvième année déjà pour le Festival Country de SOUCHEZ (Pas-de-Calais) qui traditionnellement se déroule le dernier week-end de Juillet (mêmes dates que Craponne, ce qui explique que personnellement je n'ai pas encore pu m'y rendre !).
Pas toujours gâtés par la météo (problème récurent pour les évènements se déroulant en extérieur), les organisateurs pourtant ne lâchent pas le morceau !,
Et cette année encore, ils n'ont pas mégoté sur les animations, notamment musicales. Pas moins de quatre animateurs-chanteurs, dont Toly, étaient présents durant le week-end pour faire danser country.
Le temps s'étant montré plutôt clément, l'affluence fût au rendez-vous.
Et parmi la population de danseurs présents, une escouade axonaise, composée d'accros à la danse country, des clubs de Trosly et Condren. L'ami Gogote, toujours dans les bons coups, avait même poussé le luxe a embarquer sur sa remorque, son chariot de pionnier et la déco qui va avec !
Aux dires des présents, comme d'hab à Souchez, l'ambiance fût très conviviale et bien sympathique, et la bière bien fraîche !

Quelques photos prises par Pascal C. et mises à disposition par Gogote, au lien ci-après :
https://goo.gl/photos/6qYMGRD5rsKpxyap8

mercredi 10 août 2016

L'Eté des Festivals : 29ème Festival Country Rendez-Vous de Craponne sur Arzon (Hte-Loire)

Vous avez bien lu, ça fait 29 ans que ce festival de musique Country existe.
Le plus ancien de France et le plus emblématique, et cela grâce au dévouement des équipes dirigeantes (associatives) et de bénévoles qui se sont succédées au fil du temps, tenant les rênes avec beaucoup de courage et de ténacité, et qui, contre vents et marées, font perdurer cet évènement unique, ancré dans le cœur de toute une région, Conseil Régional y compris !
Craponne c'est avant tout la musique, même si la danse y trouve sa place avec parquets et stages bien présents. C'est trois jours durant un voyage à travers les différents styles de la musique Country, chacun pouvant y trouver son compte, ou plutôt, son plaisir.
Craponne c'est aussi un lieu. Le site du festival est également unique : une prairie au milieu des sapins, en dehors du bourg, aménagé naturellement comme un amphithéâtre, avec la grande scène en contrebas, et au loin la ligne de crête des monts d'auvergne, un régal pour les yeux !
Craponne, qui culmine à plus de 900 m d'altitude, est également connu pour sa météo capricieuse, mieux vaut être bien équipé pour tenir le choc dans la fraîcheur de la nuit, sous la pluie, les orages, et cette année, cerise sur le gâteau, la grêle. Mais le soleil de Juillet est tout de même très souvent présent pour réchauffer l'atmosphère.
Bref, pour se rendre compte de tout ça, le mieux c'est d'y aller faire un tour.
Quid de cette année, me direz-vous ?
Je ne vais pas vous faire le tour de la petite vingtaine de groupes ou chanteurs (Festival Off compris)qui s'y sont produit, mais plutôt vous faire part de nos coups de cœur au fil des jours.
Ca débute le vendredi par une mise en bouche concoctée par un groupe italien qui a eu l'heureuse idée de proposer un show "tribute" à Hank Williams, l'un des "pères" de la Country. Grand moment de nostalgie !
Vint ensuite notre coup de cœur de la soirée, Nathan CARTER, chanteur country Irlandais, bien connu des danseurs.  Joli minois et une belle présence sur scène, il a enchanté le public avec une voix et une expression vocale d'une grande sensibilité. Beaucoup de dynamisme, nul doute qu'il prend plaisir à être au milieu de ses musiciens (lui même, accordéoniste du folklore irlandais). Show qu'il a conclu par sa superbe reprise de "Wagon Wheel", vue plus de 3 millions de fois sur YouTube !
Pour illustrer le carton fait auprès du public, il suffisait de jeter un œil sur l'interminable queue des chasseurs de photos et d'autographes !
Samedi, c'est le groupe français "Lady's Country Angels" qui a lancé la soirée. Groupe vu cette année à Cambrai, qui nous avait fait un excellente impression, avec sa chanteuse très inspirée et les deux guitaristes Ex-Roving Seats qui apportent un plus en harmonies vocales. On a retrouvé ce qu'on avait aimé à Cambrai. En sus, ils ont animé l'office religieux du dimanche matin en l'église de Craponne !
Joli filet de voix et grande sensibilité de la jeune chanteuse Kinsey Rose, petite protégée du grand Vince Gill. Beau répertoire de compos personnelles et de reprises de grands noms de la Country qui l'ont inspirée.
Inattendu à Craponne, San Severino est venu nous raconter en musique l'histoire de Papillon, bagnard de Cayenne, dont les aventures ont fait l'objet d'un film avec Steve McQueen en 1973.
Avec sa gouaille et son franc parler San Severino sait se mettre le public dans la pochec, la musique fait le reste. Car pour cette entreprise le chanteur est entouré d'un orchestre bluegrass composé des meilleurs musiciens français du genre ? D'où sa présence à Craponne !
Il termine son show par une séquence de titres très rock et très électrique avec basse, batterie et Télécaster !
Dommage que son passage ait été marqué par un épisode de grêle (inédit à Craponne !!!) et  une pluie diluvienne qui a contraint les organisateurs à annuler le dernier concert de la soirée et à le reporter au lendemain. Du coup on est allé se coucher !!!!
La pluie avait cessé dimanche et le soleil a commencé à réapparaître, de temps en temps !
En préambule, un groupe irlandais, Rackhouse Pilfer, qui ne pouvait renier ses origines. Encore une fois, un groupe acoustique mais pas lassant, une énergie communicative et de bien belles harmonies vocales. Beau reflet de l'Irlande si musicale !
Bonne pioche également avec le groupe US Front Country venu, une fois n'est pas coutume, de San Francisco (Californie). Une (gironde) chanteuse, entourée d'une bande de bluegrasseux (musiciens de bluegrass  !!!) de la meilleures espèce. Des compositions perso et quelques reprises de grands noms de la Country, alimentent leur répertoire. C'est très varié et c'est acoustique bien sûr, mais très nerveux et très dynamique. Un show pas ennuyeux du tout et une chanteuse qui donne de sa personne, mais chaque membre du groupe est remarquable, comment font-ils pour jouer comme ça !
Place à Curtis Grimes, ancien joueur de base-ball, nouveau venu à la country. Belle gueule, plutôt sympa, mais avec la voix pas toujours très assurée (enfin, vu de notre oreille, si je peux me permettre l'expression (lol)). Un petit peu décevant, un peu passe partout !
A la suite, le vieux routier du rockhabilly californien Big Sandy qui a présenté un show un peu convenu pour le ge8nre, un peu mou du genou, avec pourtant d'excellents musiciens autour de lui.
Ca ronronnait peut-être un peu trop, dommage !
Pour finir la soirée, celui qui n'avait pas pu jouer la veille pour cause de naufrage pluvieux, l'australien, 8 Ball Aitken (???), très punchy, venu à la rescousse des organisateurs en remplacement d'un groupe US défaillant.
Doté d'un énorme son, ce trio a su réveiller les festivaliers assoupis. Ce guitariste-chanteurt s'y entend comme pas deux pour triturer son manche de guitare et en faire sortir une substance musicale féroce.
Adepte du slide, glissement sur le manche de guitare avec ou sans bootleneck (littéralement "cou de bouteille"), il arrive à produire des sons monstrueux. Chansons nerveuses à l'image du bonhomme, il ne laisse pas indifférent. Ce qu'il fallait pour finir la soirée !
Qui n'était pas finie, puisqu'à Craponne un grand "bœuf" rassemblant la plupart des musiciens du jour et d'avant, termine toujours le festival. Ils nous ont gratifié, tous ensemble, d'un très country Jambalaya, et du toujours apprécié Sweet Home "Alabama".
Feue la 29ème édition du festival de Craponne, rendez-vous pour le 30ème anniversaire, fin juillet 2017 !

Ci-dessous, quelques photos :
https://goo.gl/photos/xchpMGTjCdL5Uz9T9

lundi 8 août 2016

L'Eté des Festivals : et un petit tour à CAEN ...

L'été est une période propice à l'éclosion des festivals, normal c'est le temps des vacances, du temps devant soi .. du soleil.. (quand il veut bien se décider à paraître), de l'envie de bouger, de voir autre chose, bref, c'est le temps des festivals en tous genres.
Et la musique Country n'échappe pas à ce timing.
Et avec l'ami Gogote, on a décidé d'aller faire un petit tour du coté de la bonne ville de CAEN, en Normandie, célèbre pour ses tripes à la mode de C...,  qui hébergeait pour sa 6ème édition consécutive l'America Normandy Festival. Evènement soutenu par la ville de Caen et ... l'ambassade des Etats-Unis, excusez du peu !
C'est au Parc des Expositions de la ville que se déroule ce festival, bénéficiant de fait d'un espace important tant à l'extérieur qu'à l'intérieur où les organisateurs avaient même pu installer une "carrière" pour les animations d'équitation western.
Et il n'y avait pas que ça, bien sûr des concerts, mais aussi des animations à foison.
Pour les concerts deux scènes, une grande à l'intérieur pour les artistes country, et une petite à l'extérieur, où se produisaient des groupes de rock locaux aux sons très divers mais d'une excellente tenue.
Pour les animations diverses et variées, la danse Country évidemment, avec un plancher intérieur dévolu à la danse catalane et autres, en dehors des concerts, et un plancher extérieur couvert avec danses country (et stages divers) en permanence, animé par les associations locales, notamment Caen Country Dance.
Mais aussi un campement indien avec ses propres animations, du théâtre western (reconstitution d'un saloon et de ses bagarres !), et plus original, la découverte d'activités sportives du grand nord américain, l'Alaska.
Original également la présence d'un petit parquet extérieur destiné à la danse Swing and Blues, des années 30/40, avec initiations et mini stages, animé par l'assoc. Rock And Go.
Moins original, mais faisant parti du jeu, le rassemblement motos et voitures, avec baptêmes moto en Harley-Davidson.
Mais c'est avant tout pour la musique que nous avons fait ce déplacement, en shuntant malgré tout la soirée du vendredi pour cause de fatigue (!!!!!!).
Au programme du Samedi, la chanteuse américano-ardéchoise Liane Edwards, fidèle à notre pays, déjà vue en d'autres lieux, et qui propose un répertoire de compositions personnelles et de quelques reprises.
Malgré une petite trachéite, son show fût d'excellente qualité, avec beaucoup d'énergie et de savoir-faire, et des musicos à la hauteur.
Mais la vedette de la soirée était l'américaine Kim CARSON, en tournée européenne, et pour qui le Honky-Tonk n'a plus de secret. Très inspirée par les grands noms du genre, Merle Haggard, Buck Owens ou Loretta Lynn, elle propose un show très dynamique, composé de titres personnels et de reprises de ses inspirateurs (trices); Beau moment de musique country, apprécié par tous, danseurs y compris !
Le dernier (très jeune) groupe de la soirée, Shake the Ronin (????), non country et très electro, bien qu'intéressant, nous a poussé à rejoindre nos pénates normandes.
La journéee de dimanche, après une nuit (méritée) de repos a débuté par une ballade dans la campagne normande, avec pour point d'orgue la visite du cimetière américain (2éme guerre mondiale), de Colleville-sur-mer, au dessus d'Omaha Beach, toujours aussi impressionnant avec ses alignements de 9388 croix blanches.
Retour à Caen, avec un œil jeté aux animations équestres western, et marathon de danses pour Gogote, avant de s'installer devant la grande scène, pour les concerts de la journée.
Au programme, en premier lieu, Sophie Tapie, loupée à Craponne l'an dernier.
Eh bien, quoiqu'on puisse en dire ou en penser, cette jolie fille vaut la peine d'être vue et entendue. Demandez à Gogote !
Son show est bourré d'énergie, musicalement très bien entourée, d'une grande complicité avec ses musiciens, elle enchaîne ses propres chansons avec dynamisme et envie (en français, et alors !).
Beaucoup de simplicité dans son expression, très nature, elle sait conquérir le public, avec qui elle échange beaucoup, tout en drôlerie et traits d'humour.
Sous le charme, on vous dit, et pour tout dire, ce fût une belle et agréable surprise.
Pour suivre, un groupe Finlandais, Steven and Seagull, plutôt spécialisé dans la reprise dans le style bluegrass, donc accoustique (mais "electrtifié"), de succés de hard-rock et métal.
Légèrement déjanté avec un look improbable, c'est du lourd, surtout dans le son.
D' honorables harmonies vocales, mais à la longue l'ensemble fatigue les oreilles !
Pour terminer la soirée, un groupe français de rockhabilly, qui fait honneur à ce genre de musique, en mélangeant compos personnelles et reprises de grands classiques des fifties.
Voilà, c'était notre petite escapade normande (j'ai pas dit escalope à la normande !), des 23 et 24 juillet derniers, avec le beau temps en prime.

Photos au lien ci-après :
https://goo.gl/photos/MfLP8ySHGQ5UobGf8

samedi 9 juillet 2016

Une de plus !!!! ... de quoi ? ... Ben, de fin de saison !!!!!


La saison 2015-2016 a vécu sa dernière séance ce mercredi 6 juillet, et hop, vacances pour tous les danseurs ... et les autres !
Pour la dixième fois consécutive (Juin 2007-Juin 2016), notre saison d'activité s'est terminée par une soirée bien sympathique qui a réuni la quasi totalité (lily et hubert, vous avez manqué ça !) de notre troupe, et quelques invités.
Et cette année, point de barbecue, mais à la place, un "chili" préparé de main de maître par notre bonne secrétaire Marie-Claude, aidée par les petites mains de notre comité de direction.
Bien sûr, avant de s'assurer qu'il était bon (... le chili !), nous avons sacrifié au traditionnel apéro, pris à l'extérieur, comme d'hab ! ( à noter qu'en 10 fois, nous n'avons jamais eu de pluie et même, très souvent, un soleil généreux !).
C'est donc autour de la tequila/orange et de la sangria, et des petites choses à grignoter que la soirée a débuté, en présence de Mr Florin, premier adjoint représentant Monsieur le Maire, excusé.
Comme de coutume, un petit intermède cérémonial a permis à notre Président de remettre cadeau et fleurs, à nos chers monos en remerciement de leur belle implication tout au long de l'année dans l'enseignement des danses.
Profitant de ce moment, notre Président a également offert quelques roses à Elodie M. pour son anniversaire et à Michelle C. qui quitte la région pour retrouver son Auvergne natale et d'autres responsabilités.
Le plein d'apéros fait, tout le monde s'est retrouvé autour de la table pour la dégustation attendue du chili, qui avait fini de mijoter !
Et aux dires des uns(es) et des autres (sauf celles qui avaient opté pour l'assiette anglaise !) ce chili fût à la hauteur de l'attente. Et la plupart du temps, plutôt deux ou trois fois qu'une !
Certains ont même essayé de "chiner" la recette, mais elle est restée secrète !
Fromage et desserts préparés par les danseurs, ont permis de compléter ce repas, une fois de plus, apprécié de tous.
La danse n'a évidemment pas été oubliée, débutée sur le parking voisin (!!!!), elle s'est poursuivie tout au long de la soirée, pour le plaisir de tous.
Rendez-vous a été donné pour la rentrée qui se concrétisera par deux soirées "portes ouvertes", les mercredi 14 et 21 septembre, à l'horaire habituel. La seconde étant précédée de notre Assemblée Générale annuelle.
Bonnes vacances à tous, et "Keep it Country".

Photos au lien ci-après :
https://photos.google.com/album/AF1QipMo5-Q0wHmJNBniGT7jTZlRlMNxznOC10erp-xc

ou : https://picasaweb.google.com/100426981981712012609/6305247052161660833

mercredi 1 juin 2016

Festival de CAMBRAI 2016

 
Une quinzaine de nos adhérents ont fait le déplacement à Cambrai (en co-voiturage ! ), pour participer ce samedi 28 mai 2016, au plus grand rassemblement de fans de musique et danse country du nord de la France ( pardon, des Hauts-de-France !!!!!!!!!!!!! )
La météo avait fait un effort, nous avons donc échappé à la pluie, et c'est tout de même mieux pour les animations diverses et variées qui se trouvent à l'extérieur !
Ce festival a une fois de plus tenu ses promesses en proposant une programmation musicale très éclectique, à même de faire plaisir au plus grand nombre!
Raté pour cause d'embouteillages dans Cambrai, le groupe GHOST HIGWAY, qui débutait le marathon musical de la journée a fait forte impression à nos amis arrivés avant nous, avec un répertoire, rockabilly et country, très "roots". A les entendre (nos amis !!!), ça déménageait !
Pour moi et quelques uns d'entre nous, la bonne surprise est venue ensuite, avec le goupe LADY'S COUNTRY ANGEL et sa délicieuse chanteuse. Une très belle voix, puissante, qui faisait un peu penser à Carrie Underwood, avec un show au son très "nashvillien" actuel.
Autre référence à Nashville, les reprises de chansons de la bien nommée série américaine "NASHVILLE" (série diffusée sur la chaine "Séries"de Canal Sat, qui se déroule dans le milieu de la country music avec un scénario à la "Dallas" : intrigues en tous genres, corruption, trafic d'influence, amours croisés, j'en passe et des meilleures, mais heureusement aussi beaucoup de musique country !).
Cette chanteuse expérimentée était accompagnée d'une partie du groupe français "Roving Seats" qui ne sont pas non plus des manchots et qu'on avait déjà eu plaisir à entendre à Cambrai en 2015.
Place ensuite à un groupe français au nom plutôt bizarre "GREASY BASTARDS MOTORCYCLE" (les "salauds graisseux de la moto" ????????? ), en  réalité tout simplement des vieux routiers de la country et du rock qui se font plaisir, mais aussi au public, en reprenant des standards du rock'n'roll des années 50/60. Nous y avons reconnu l'ex-chanteur des Bottleggers, groupe vu il y a plus de 10 ans dans le Sud-Ouest. Tout ça ne mange pas de pain, comme on dit, mais rien de neuf sous le soleil, à part un très gros son qui faisait un peu mal à nos vieilles oreilles !
Beaucoup plus original, au sens musical, vint ensuite "JIMMY CORNETT & THE DEADMEN".
Quatuor allemand qui interprète ses propres chansons dans un style tiré du blues et du country-rock sudiste. Un chanteur habité, à la voix puissante, guitariste/dobroiste, bien accompagné par une rythmique (contrebasse, batterie) bien lourde et un excellent guitariste solo, qui ne laissent pas indifférents. Du costaud !
Annoncée comme la vedette de la soirée, ce fût au tour de l'américaine JESSY LYNN  et son orchestre (soit dit en passant, renforcé de quelques musiciens français, dont Jean-Yves Losach, du groupe valenciennois Prairie Dogs, à la Pedal Steel), de prendre possession de la scène. Mis à part la tenue affriolante de la jolie jeune fille, le show lui nous a laissé sur notre faim. Une voix bien placée, certes, mais sans grand volume, qui avait bien du mal à contrebalancer celle de sa choriste !
Les danseurs ont eu droit à un petit clin d'œil avec des reprises de Shania Twain, ou de Robert Palmer
Petite déception donc, on s'attendait à mieux au vu de la renommée qui l'avait précédée !
Pour terminer la soirée, c'est un groupe italien qui a pris les rênes et proposa un répertoire de chansons très mambo-swing qui fleurait bon les années cinquante/soixante.
Belle présentation avec des musiciens, dont un saxo, en veste couleur pistache artificielle qui avaient l'air de bien s'amuser, et une mignonne chanteuse de couleur, à la voix un peu trop nasillarde à notre goût, et un phrasé un peu sec et peu nuancé. Dommage car leur répertoire était plutôt agréable à écouter.
Bref, du bon et du moins bon, mais ça c'est le lot de tous les festivals, qu'ils soient Country ou pas !
Mais Cambrai, ce n'est pas que de la musique, une grande place est réservée aux danseurs avec un espace dédié à l'extérieur et un très grand plancher à l'intérieur. Des initiations et démos sont également proposés. On danse en permanence !
Et puis, dans ce vaste hall qu'est le Palais des Grottes, les stands de vendeurs d'articles Country de toute nature, sont présents en nombre. De quoi satisfaire tous les goûts !
Comme dit plus haut, à Cambrai, il y a aussi des animations extérieures : manèges, expos motos , voitures et énormes camping-cars américains, camp Pionners, zone SWAT, et pas mal de stands de restauration.
L'accès gratuit de cette partie permet des plus petits aux plus grands, de passer un moment de détente et de s'imprégner de l'esprit du festival, sans contrainte.
Tout ça pour dire au final, qu'on aime bien le Festival de Cambrai, et qu'on lui souhaite longue vie malgré les temps difficiles de l'époque.

Quelques photos au lien ci-après :
https://goo.gl/photos/fkKf99tzJyDa2BfSA

dimanche 24 avril 2016

Coup gagnant pour les DCF !

 


Comme à leur habitude, les DCF n'ont pas ménagé leurs efforts pour accueillir au mieux les danseurs Country de la région...et d'ailleurs, dans la salle polyvalente de St-Gobain.
C'est à Frank Silver, en trio, qu'ils ont confié le soin d'animer la soirée. Ces musiciens qu'on ne présente plus ont assuré l'ambiance en toute sympathie, terminant en apothéose avec le tube à jamais éternel du groupe Lynyrd Skynyrd, " Alabama".
Belle réussite !
Bien sûr, quelques uns de nos danseurs étaient présents.

jeudi 17 mars 2016

Clin d'oeil à la St-Patrick 2016....

 
On dit que le prénom peut se fêter la veille !
Alors, ce mercredi 16 mars, nous avons voulu marquer le coup de la St-Patrick 2016, avec un jour d'avance, en colorant notre cours de vert et d'orange, deux des trois couleurs du drapeau Irlandais.
La plupart d'entre nous s'étaient donc accessoirisés avec ces couleurs pour donner un petit air de fête à cette soirée de cours.
Et puis, nous avions à souhaiter l'anniversaire de notre ami Gogote, l'occasion de chanter un petit air d'anniversaire et d' absorber quelques bulles bien pétillantes (de coca pour les sobres !).
Vive St-Patrick !

Quelques photos, prises au portable et malheureusement pas très bonnes, pour se souvenir de cette soirée, au lien ci-après :
http://picasaweb.google.fr/maranne02/Cours16032016